Archivo | junio, 2015

Le réveil des consciences_Message au troupeau de votants

30 Jun

Voir  la vidéo ici:

http://www.tagtele.com/embed/207854/

Merci à : D.C

Anuncios

À bâtons rompus_La crise, la dette : une arnaque !

30 Jun

Qui n’a pas entendu cette ritournelle au ras des pâquerettes dans son entourage pour clore tout débat définitivement avant même qu’il ne commence sur nos amis les Américains : “Si les Américains n’étaient pas venus en 1945, nous parlerions allemand”…
(Celui qui ose placer ci-dessous le YouTube ou le Dailymotion de Michel Sardou y relatif, risque d’être exclu, bloqué… ou pire…, selon mon humeur) !

Peut-être que nous parlerions plus vraisemblablement russe, car si je ne remets aucunement en cause le débarquement allié en Normandie, dont les Normands d’ailleurs se souviennent encore, dont les villes normandes ont d’ailleurs gardé le souvenir, sans oublier les femmes normandes violées (et celles des autres régions aussi), par nos très aimables libérateurs… (à ce sujet, ma défunte mère me disait souvent que les troupes allemandes occupantes étaient respectueuses, bien encadrées et très classe, tandis que les américains et les anglais étaient des sagouins crapuleux qui agissaient en conquérants, violaient, pillaient, rançonnaient…, comme des cowboys “génocidant” les amérindiens)… de plus, les américains “libérateurs” avaient déjà préparé une nouvelle monnaie pour la France, à laquelle nous avons échappé uniquement par le courage d’un Charles de Gaulle !

Donc les gentils GI nous ont libérés (en faisant comme à chaque fois qu’ils apportent la démocratie quelque part) en bombardant, en pillant et en violant… et les viols furent particulièrement terribles en Allemagne.
D’ailleurs, les Russes n’étaient pas en reste (mais les Russes, ce sont des vilains et des horribles, d’ailleurs c’était déjà la faute à Poutine) puisque la Gazette de l’armée rouge expliquait noir sur blanc aux soldats popov qu’après l’effort : le réconfort et qu’ils pouvaient se servir à volonté.

Alors oui les Américains nous ont officiellement “libérés”… et oui ils ont aussi essayé d’occuper politiquement, militairement et économiquement l’Europe.
Ce ne fut pas tant une libération de l’Europe qu’une forme d’annexion soft, fût-elle habillée sous des atours séduisants.
Le combat des présidents français fut de tous les instants pour tenter de limiter et d’endiguer au mieux la toute-puissance américaine.
Charles de Gaulle fut clairvoyant en boutant les américains et leur grand “machin” qu’est l’OTAN, hors de France… et il fut dès-lors considéré comme “à abattre”…
L’affaire fut rondement menée par la création soi-disant spontanée de la révolution étudiante de mai 1968 menée par un agitateur pro-américain ; Cohn Benditt…
Cela a tellement bien fonctionné que cette méthode fut améliorée au gré de la création d’autres “révolutions” dans tous les pays qui gênaient nos “libérateurs” américains…

Le dernier président français fut Jacques Chirac…, oui, que l’on aime ou pas Chirac, que l’on critique ou pas son bilan, Chirac fut le dernier président français capable de tenir tête aux États-Unis d’Amérique, avec brio, intelligence et sagesse.

L’histoire, écrite par le vainqueur, oublie vite certains aspects passés sous silence.
Pourtant, souvenez-vous de 2003. Souvenez-vous de la position morale de la France.

Souvenez-vous de la posture de notre pays, seul, face aux États-Unis et à leurs mensonges sur les armes de destruction massive en Irak.
Souvenez-vous du discours de De Villepin que “Sarko l’américain” voudra pendre à un croc de boucher quelques années après.
Souvenez-vous de ce que disait la voix de la raison française : “On n’apporte pas la démocratie par les armes. On n’attaque pas un pays sous des prétextes mensongers. Vous allez destabiliser toute une région, amplifier le terrorisme au lieu de l’éradiquer, vous allez mettre en danger les minorités religieuses, vous allez faire plus de morts encore, vous allez ruiner des pays entiers, vous allez massacrer un peuple… et cela ne se fera pas avec l’accord de la France. La France ne sera pas complice de ce massacre”….

Les États-Unis ont puni la France effectivement.
Nous n’avons pas signé de contrats, pas vendu d’avions de guerre sous Chirac…, mais…, la France était grande.

Mitterrand, François, le président pendant 14 ans !
Voilà ce qu’il déclarait à propos des Américains, méditez ces déclarations pour celles et ceux qui ne les connaissaient pas : “La France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre avec l’Amérique. Oui, une guerre permanente, une guerre vitale, une guerre économique, une guerre sans mort… apparemment. Oui, ils sont très durs les Américains, ils sont voraces, ils veulent un pouvoir sans partage sur le monde… C’est une guerre inconnue, une guerre permanente, sans mort apparemment et pourtant une guerre à mort”…

Sarkozy l’américain assumé et Hollande le capitulard !
Sarkozy fut l’artisan parfaitement assumé de l’alignement de la France sur Washington., un alignement total, un alignement complet, unilatéral : retour dans le commandement intégré de l’OTAN, soumission politique, internationale et économique aux intérêts économiques américains avec un épisode peu connu mais pourtant révélateur, puisque Sarkozy, alors ministre de l’Économie, vendra plusieurs centaines de tonnes d’or de la Banque de France à un prix très bas afin de faire baisser les cours de l’or qui commençaient à frémir pour être “agréable” à nos “partenaires” d’outre-Atlantique, entraînant une perte financière colossale pour notre pays (à noter qu’à l’époque, Chirac était encore président, mais un président affaibli et malade)…

Puis vint Hollande…
Oui, voilà…, bon ben Hollande, il fait le canard, comme si de rien n’était…, alors que tout le monde sait le rôle abject joué par les USA dans le monde, les pressions, les chantages, les menaces que ce pays utilise pour maintenir son hégémonie à tout prix.

Je pense que les USA ont compris qu’il était moins coûteux d’acheter des dirigeants (par milliards “quand même”, pour paraphraser Valls qui a tourné casaque, l’ami des Palestiniens devenant l’ami absolu de la cause Juive)… plutôt que s’engager dans des guerres qui coûtent bien plus encore !
Ainsi l’Amérique peut (avec l’appui de son amitié indéfectible pour un certain pays du Moyen-Orient qui dépêche son ambassadeur permanent pour expliquer comment ça marche et ou sera planqué le magot) organiser sa conquête du monde suivant le concept stratégique de “guerre de civilisation” afin que tout le monde se ruine et se massacre sous le principe de diviser pour régner…
Expliqué sous cet angle… et tout devient clair, que ce soit la rage de parvenir au pouvoir que celle de s’y maintenir tout en acceptant absolument toutes les volontés de l’Oncle-Sam…

Il est temps, grand temps que vous vous posiez des questions… et de vraies questions… ainsi que sur le rôle de nos élites dans notre abandon de souveraineté, qui comprend également notre asservissement aux banques, au point de faire revoter (en interne entre élites) les pays qui ont refusé la Constitution Européenne qui visait avant tout à obliger les pays membres a ne plus battre leur monnaie ni a créer leur monnaie… mais à emprunter aux banques… et à supprimer petit à petit (sous prétexte de lutte contre le terrorisme) la monnaie scripturale par la monnaie virtuelle qui ne repose plus sur les actifs d’or, ni sur rien d’autre que “la confiance” qui se délite au fur et à mesure qu’on s’appauvrit !.

Nos dirigeants sont en tout point au mieux des capitulards pétochards ou au pire des collaborateurs vendus…
Je ne suis donc pas du tout un antiaméricain primaire…, j’affirme néanmoins haut et fort que la France ne doit pas avoir peur de prendre son destin en main et que notre pays n’est jamais aussi grand que quand il est indépendant.
Il est pourtant sans doute déjà trop tard, préparez-vous au pire…

Voici ce qu’est réellement l’importance de la “dette” américaine qui ne sera JAMAIS remboursée…, comparez avec la dette grecque qui est insignifiante en comparaison et demandez vous pourquoi on pousse la Grèce à la ruine !

Merci à : gatsbyonline

À bâtons rompus_Je suis la Grèce

30 Jun

gal_10081

L’ étranglement de la Grèce !

On pourrait se faire un collier avec tous les articles concernant les difficultés  financières (SIC) de la Grèce. J’en ai plein le cou… De quoi nous étrangler tous. Car, au fond, la Grèce, c’est nous. Nous qui travaillons, floués journellement  par notre petit mode de vie. Philosophie : La Grèce pour les nuls. On est tous en train de se faire rouler dans l’huile d’Olive Lagarde, tenancière du FMI. FMI , comme dans Famine Mon OeIl. Je sais, ce n’est pas évident… Je viens de passer chez l’optométriste…

Hélas! C’est dans le cerveau que l’on voit vraiment. Surtout dans l’âme… On ne peut pas être comptable planétaire et avoir une âme. Il y a du filou qui filoute pour enterrer les pays et l’Europe est en train de se faire varloper par la haute finance.

Un pays ce n’est pas un guichet. C’est un ensemble d’humains… À savoir  si à l’avenir il ne faudra pas cacher ses avoirs dans des chaudrons de fer. Avec 1% de rendement sur les économies du « petit peuple », on a intérêt à garder ses avoirs dans une marmite.

JE SUIS LA GRÈCE est plus fort et étendu que je suis Charlie. L’État Islamique fait des ravages, mais L’É.B. ( l’État Banquaire) encore plus. Chacun est une cible. Et tout petit avoir est à faire baver les chiens de guerre économique. Il n’y a pas que les berges des océans qui sont rongées par le sel… Il y a chacun d’entre nous, visés dans le futur – en format dommages collatéraux – par la meute planétaire.

À se demander si avant de retirer notre argent des banques il ne faudrait pas retirer le citoyen du pays… Le petit dicton dit: « L’avenir est entre vos mains ». Maintenant, il est entre les nains que nous avons élus, fantoches des faucheurs de pays.

Un jour, on sera tous amaigris comme la Grèce…

Merci à : Gaëtan Pelletier

Despertando Conciencia_Así Es Que Has Despertado… Y Ahora Qué ?

18 Jun

conscious_universe177_01

Mucha gente se pregunta sobre esto o algo similar, así es que aquí tiene algunas ideas sobre el tema.

Con esto no quiero a decirle a nadie qué hacer, ya que es completamente contrario para la conciencia y para el desarrollo consciente, pero voy a compartir mi entendimiento en este punto y mi pasión por la verdad y usted puede hacer lo que quiera con ello.

Pregunta:

“¿Qué le diría a la gente que ha despertado, pero no puede dejar el sistema  por la familia y los amigos?”

Este y otros como estos plantean una pregunta muy amplia, ya que todos somos diferentes y necesitamos ser guiados por nuestras propias convicciones. Sin embargo, la respuesta es básicamente similar en todos los casos.

Haz lo que te dice la conciencia.

En realidad no hay tiempo para tocar el violín alrededor de ello una vez que haya encontrado lo que usted sabe que es la Verdad, que siempre es algo claramente fuera del ámbito de lo que ha sido adoctrinado. Siempre alterara la vida. Y si no es así, no escuchó correctamente o bien cayó en oídos sordos.

No quiero que me cuenten entre las personas sordas o que no responden. ¿Y usted?

Sobre todo cuando ha descubierto que eso es exactamente lo que perpetra la gran mentira de la que acaba de enterarse – una población no-despierta que se queja

La Dependencia Del Sistema Es El Nombre Del Juego

Ese es el problema con el “sistema”, que enseña la dependencia, la jerarquía y el conocimiento memorístico, donde sus opciones son cuidadosamente reducidas a alternativas “aceptables” dentro de parámetros cuidadosamente cerrados.

Es por eso que la gente se siente como un pez fuera del agua cuando se despierta.

Ellos nunca aprendieron a pensar libremente, en verdad, ni tenían las herramientas del conocimiento. En cambio, casi todo fue invertido, revuelto, confuso y archivado en inútil oscuridad.

El resultado no es sólo una marginación de las verdades de empoderamiento en las vasijas donde capturan todo de ‘teoría de la conspiración’ o locuras, pero peor aún, el sistema no cultiva el pensamiento original o la verdadera libertad personal o responsabilidad.

La verdad real no es una opción en tal entorno controlado.

A propósito, obtendrá nociones de verdades, pero despertarse y sacar conclusiones despierto y consciente no es una opción para quienes serán los controladores de la humanidad.

El Despertar Comienza Con Una Explosión
Pero hay que mantenerlo en marcha

Cuando alguien despierta a la verdadera naturaleza del mundo manipulado en el que vivimos, así como los vastos recursos a nuestro consciente e inmediato alcance, se necesita algo de trabajo para realizar plenamente lo que significa la información, así como la vastas implicaciones en su vida personal.

Puede golpear duro y puede necesitar algún tiempo para ser digerido.

De cómo afecta a cada uno de nosotros es realmente una cuestión de simplemente de llevar a la acción lo que hemos aprendido y confiar en el universo para las consecuencias. No creo que haya tiempo para mucho más.

De hecho, nunca ha habido.

Si usted sabe la verdad, ¿qué está esperando?

Mientras que muchos están esperando algún tipo de suave pedaleo de cualquier tipo de llamada a la acción, no es una fórmula establecida. Usted acaba de descubrir, y usted reacciona.

Y sólo eso lleva algún trabajo, el romper la herrumbre de su Verdadero Ser para animar y comienza a llamar a los disparos que fueron previamente impedidos por la programación de toda una vida.

Etapas de Desarrollo

Para mí el despertar completo tomó muchas etapas de desarrollo, pero la plena realización de darme cuenta de la vasta extensión de la mentira manipulada y sus intrincadas complejidades fue la explosión en mi cabeza que me dejó más allá de la atracción de la gravedad de la convención tan rápidamente que todavía estoy sonriendo de oreja a oreja al deslizarme a través del universo … ja!

El punto aquí siendo que el despertar evoluciona y tiene muchas formas. Lo que le da al despertar la tracción es el compromiso, poniéndole pie a sus realizaciones.

  • ¿Usted cree que la televisión es mala? Apáguela.

  • ¿Qué los bancos son una estafa? Sálgase de ellos, a excepción de quizás los fondos operativos necesarios si tiene que ser.

  • ¿Atrapado por la propiedad de la vivienda, “posibles necesidades”, y todo tipo de tonterías? Bote todo lo que pueda, si esa es su comprensión.

Saber que las “cosas lo poseen” es fundamental para la conciencia.

Todos llegamos allí, pero depende de nuestro entusiasmo… o “espíritu dentro de nosotros”.

¿Cuántos responden sólo a eso?


Haga lo que Conoce o Enfrente la Confusión

Hasta que la gente ponga en acción lo que ya conoce, no va a haber mucho más seguimiento para ellos.

Sólo un montón de agitación sobre la frustración, porque no hacemos lo que ya sabemos que debemos hacer y estamos buscando excusas o soluciones comprometidas para calmar nuestra conciencia culpable esperando mantener nuestro status quo personal.

Triste, pero cierto. Eso también incluye estar a bien con la gente, formando relaciones honestas y soltando las situaciones de compromiso.

Hay que tener valor

Sepa que Usted es Nadie – Sin embargo, es Todo el Mundo

Todo esto es mucho más fácil cuando se da cuenta que usted no es nadie. No hay nada que defender.

Sus viejos sentidos de usted mismo eran los propios hilos de la matriz actuando. Póngase consciente y las sirenas del sistema no le afectarán a usted, excepto en la periferia.

Eso es algo grande.

La conciencia consciente es la número uno en comprender y en ver a través del nivel más alto de conciencia que es separada de las experiencias de esta vida, y así, es libre para distinguir e identificar sin accesorios cuál es su experiencia de vida.

Ver a través de esos ojos traerá una tremenda paz y comprensión.

Siga la Corriente, Pero No Se Comprometa

No apure los siguientes pasos.

Si el universo es tan vasto y lleno de infinitas posibilidades, va a haber algo para todo el mundo. Nuestro trabajo es encontrarlo, y cuando lo encontramos, actuemos en consecuencia. No, no de la forma “segura”, o de la manera “aceptada”. Para nada…

Pero sí tenemos que soltar las amarras y liberarnos.

En realidad, el sistema parasitario ha estado succionándolo y mintiéndole a usted ya todos los que usted ama. Ahora ya no le debe usted ninguna lealtad y puede y debe soltar todo de cualquier forma que pueda. No es necesario sentir culpa. Usted está haciendo lo correcto. Punto…

Y eso no contingente sobre las relaciones, la seguridad financiera, las preocupaciones de la auto-imagen, o lo que sea.

Así es que saque fuera del juego cualquier y todos los accesorios posibles. Con felicidad…

Usted se está liberando de los tentáculos de la araña.

Hay Verdadera Paz En El Compromiso

Cuando haya resuelto a seguir adelante y “hacer la ruptura” con las convenciones y defender lo que usted sabe que es correcto, esto le conduce a un nuevo estilo de vida.

¿Cómo cree usted que fueron formados estos sitios maravillosos sitios Web por personas de ideas afines que se encontraron unos a otros y decidieron hacer un impacto con videos, entrevistas, artículos, participación en eventos, etc.?

¿Cómo salieron Gandhi, Martin Luther King y otros portadores mundiales de la verdad, incluyendo las luminarias alternativas de sus vidas anteriores?

Algo se gelificó, le dio sentido total, resonó con ellos, y sólo actuaron.

Estos entusiastas de la Verdad en la Internet, de alguna manera también se encontraron entre ellos e hicieron química.

Todo es acerca de responder a la necesidad y a la convocatoria y trabajo en red abierta… una verdadera capacidad de respuesta.

Las Gafas De La Verdad

Leí esta fantástica analogía y nunca más se me escapó.

Descubriendo toda la verdad es como ponerse estas asombrosas gafas de la Verdad, al igual que en la película “Ellos Viven”.

Así es como funcionan:

  1. Tiene que querer ponérselas

  2. No se puede obligar a alguien más a ponérselas

  3. Una vez se las ha puesto, ya no se las puede quitar

Si usted ha encontrado y se ha puesto las gafas, eso tendrá pleno sentido.

Si no lo ha hecho, siga buscando. Deje que su corazón le guíe.

En las palabras de Lao Tse:

En el centro de tu ser tienes la respuesta, tú sabes quién eres, tú sabes lo que quieres.
Lao Tse

Por  Zen Gardner

À bâtons rompus_L’immigration, un génocide capitaliste

11 Jun

Le_mur_meurtrier_de_la_Me_diterrane_e_corr-261c6-300x203

Les médias italiens annonçaient le 5 mai à cor et à cri que de très nombreux migrants étaient en passe de débarquer sur les côtes transalpines : ils étaient exactement 369 à Pozzallo, 496 à Palerme, 250 à Crotone, 194 à Catane, etc. C’étaient des hommes, des femmes, des enfants. Certains ont perdu la vie. Des milliers meurent ainsi chaque année en tentant de rejoindre l’Europe. Ils fuient la pauvreté et le pillage auxquels est soumise l’Afrique. Il est faux en tout cas de dire qu’ils sont en quête du « rêve européen ». Ils fuient simplement le cauchemar qu’est devenue leur terre. Ils prennent au passage les mêmes chemins que les immenses richesses qui ont été soustraites à leur propre pays. Il est surprenant en effet que l’Union européenne veuille bien faire main basse sur les ressources de l’Afrique tout en déclarant persona non grata tout migrant africain.

Le 19 avril, 900 personnes avaient déjà péri en Méditerranée. Cette tragédie faisait suite à une autre survenue trois jours plus tôt. Un demi-million de migrants pourraient tenter cette année la dangereuse traversée, estime l’Organisation maritime internationale (OMI), une organisation de l’ONU et 22.000 migrants seraient morts en tentant de rejoindre l’Europe depuis 2000 selon les estimations d’un rapport émanant de l’organisation internationale pour les migrations relatif aux mouvements de migration dans le monde. Qui est responsable ? Où sont les coupables ?

Les médias pointent du doigt les trafiquants ou les passeurs, parfaits dans leur rôle de boucs-émissaires. Mais ces morts atroces ne sont que le résultat direct de l’invasion en Libye, en 2011. Une intervention militaire au service du capital international, effectuée par l’OTAN avec le soutien de mercenaires infiltrés en Libye par les services secrets, tant étasuniens qu’européens. Une guerre que l’appareil médiatique soutint à l’époque corps et âme… Les mercenaires ont rapidement été baptisés rebelles. Ne combattaient-ils pas la dictature de Kadhafi ? L’Occident ne pouvait donc pas rester les bras croisés. Une intervention humanitaire s’imposait ; elle allait de pair avec une intervention militaire. La « démocratie » ne devait pas rester aux portes de la Libye…

On a un peu vite oublié que la Libye était du temps de Kadhafi l’un des pays africains au plus haut niveau de vie. Beaucoup de travailleurs étrangers, originaires d’autres contrées africaines, s’y installèrent pour travailler. À la veille de la guerre civile, la population libyenne avait accès, en majorité, aux équipements de santé et aux médicaments de base. En 2009, la Libye était classée en deuxième position du continent africain sur l’index du développement humain (IDH) des Nations Unies, qui a progressé de 0.741 en 2005 à 0.760 en 2011. Le gouvernement dispensait gratuitement les soins de base dans les hôpitaux et les dispensaires publics du pays, les principaux se situant à Benghazi et Tripoli. Par ailleurs, la Libye était parvenue en 2007 à une scolarisation universelle dans l’enseignement primaire, et présentait un taux d’inscription de 94 % dans le secondaire. Le taux moyen d’alphabétisation de la population s’élevait à 87 % (94 % des hommes et 78 % des femmes). Bien entendu, de nombreux progrès restaient à faire.

Il n’empêche que le pays a des avantages qui n’ont pas échappé au capital international. La Libye est le deuxième producteur de pétrole brut en Afrique après le Nigéria et l’Algérie. Elle dispose de la plus grande réserve de pétrole d’Afrique ; ses réserves sont estimées à 46,4 milliards de barils en 2011. Le pétrole libyen est de qualité, peu cher à produire et proche des centres de production. Kadhafi a jugé en 2009 que « la nationalisation [du secteur pétrolier NDLR] était un droit légitime », ce qui n’a pas manqué de susciter la crainte des sociétés installées en Libye. La Libye dispose également de réserves importantes de gaz naturel (1.548 m3).

Enfin, c’est en marge des explorations pétrolières des années cinquante que l’on découvrit d’immenses quantités d’eau emprisonnées dans quatre grands bassins sédimentaires, deux à l’est du pays (Sarir et Koufra) et deux à l’ouest (Murzuq et Hamadah), totalisant des réserves de 120.000 milliards de m3. Ces réserves d’or bleu constituent à côté de l’or une véritable manne pour ce pays recouvert à 90 % par un désert aride. Entre le dessalement de l’eau de mer qui coûte très cher et dépendant de la technologie étrangère, et le pompage de l’eau des nappes, il ne fallut pas longtemps à l’ancien dirigeant de la Jamahiriya pour choisir : les Libyens ont pompé l’eau située entre 500 et 800 mètres de profondeur comme ils pompent le pétrole et ce, grâce aux pétrodollars. Et, en lieu et place de déplacer des populations, quelque peu réticentes, des côtes vers les nappes aquifères, on décida  de leur acheminer l’eau grâce à des canalisations. La grande satisfaction apportée par ce projet de grande rivière artificielle, c’est qu’en plus d’apporter l’eau, elle a permis à la Libye d’être un pays phare en matière d’hydrologie, la rendant même à l’époque capable de vendre son expertise à d’autres pays.

Mais aujourd’hui, la Libye se décompose. Les rares structures politico-administratives mises en place après 2011 s’effondrent. La vie économique est à l’arrêt. L’une après l’autre, les grandes missions diplomatiques s’en vont, de même que l’ONU et nombre d’ONG. Tripoli, la capitale, et Benghazi et les grandes villes, celles qui hébergent la moitié d’une population de quelque sept millions d’habitants, sont le théâtre d’affrontements entre bandes armées rivales.  Enlèvements, assassinats, mélange fréquent de grand banditisme et de règlements de comptes politiques, le tout entrecoupé de bombardements d’artillerie.

La Libye a été victime des bombardements « humanitaires ». Cette guerre, appelons les choses par leur nom, n’a pas apporté la démocratie (qui l’eût cru ?). Elle a en revanche permis aux multinationales occidentales de modifier les termes de leurs contrats et de ne plus payer que des droits d’exploitation symboliques. Elle a également contribué à mettre en place un gouvernement fantoche pour créer une apparence de légalité au vol des ressources libyennes. L’agression occidentale a par conséquent toutes les apparences d’une guerre coloniale classique.

L’Union européenne a toujours les valeurs de démocratie, de tolérance, d’ouverture et de liberté. Or, il est possible de rendre toute idée, même la plus noble, absurde… quand il ne s’agit pas de la falsifier.

Merci à : Capitaine Martin

À bâtons rompus_Matière noire, énergie noire…

11 Jun

Je suis dubitatif à la vision de cette vidéo…

Je pense que c’est un moyen de “pomper” des budgets faramineux à destination d’un “système” qui en vit très bien et se justifie d’être en prétendant que “les autres” (le peuple, le public, les gnous, les cochons-payants), ne peuvent comprendre…

La théorie des cordes par exemple, telle que vulgarisée à destination du public et des décideurs politiques qui allouent les budgets faramineux à ceux et celles qui s’en gargarisent, est présentée sur un seul plan, horizontal, et les “masses” que sont les planètes ne sont sensées que déformer l’espace symbolisé comme un filet en une dimension horizontale… ce qui dévierait la lumière sur ce seul plan…

Or, tout est VOLUME, il faudrait que le “filet” de la théorie des cordes soit un volume total en tous les plans, pas seulement horizontal, mais vertical ET dans tous les sens imaginables.

L’univers n’est pas plus plat que les planètes et si elles tournent autour d’un point, comme par exemple autour du soleil dans le cas de notre monde dans un seul plan, c’est sur le principe de la gravité, comme une toupie, la force de gravité la maintient dans un plan légèrement fluctuant qui finit par osciller en vague au fur et à mesure que la puissance décroit.

On peut donc conclure que tous les ensembles de planètes, mondes et galaxies, tournent de même sous l’effet gravitationnel…, chacune dans des plans différents… et ce qui fait tenir l’ensemble, c’est une force centrifuge qui peut s’exercer en tous plans par entités… et c’est cet ensemble qui forme le lien général, car autour de ces entités “toupies” s’en trouvent d’autres dans lesquelles les entités se trouvent et ainsi de suite…
L’espace-temps n’est donc pas à imaginer sur un seul plan (le filet de la théorie des cordes) mais dans tous les plans entremêlés, en ce compris ceux des autres galaxies et univers !

Lorsqu’on envisage un univers en volume, il peut paraître en expansion parce que l’ensemble tourne sur des distances tellement gigantesques que s’en est presque une ligne droite qui se répercute à l’infini… C’est sur cette notion d’infini que bute l’intelligence humaine (limitée)… d’où les croyances en un ou des dieux qui auraient créé cet ensemble…

Si on redevient “humain”, qu’on admet qu’on ne peut tout comprendre, qu’on raisonne humblement avec logique, il n’est donc pas nécessaire d’inventer qu’il existerait une matière noire ou une énergie noire, invisible, impalpable, abstraite, qui n’est que le même cheminement de pensée que l’existence d’un ou plusieurs dieux !
Le grand scandale, l’hypocrisie ultime, l’escroquerie planétaire est d’utiliser ce principe pour faire croire à l’existence d’une “matière”, d’une “énergie” telle que certains/certaines croient en l’existence d’un ou plusieurs dieux, tout aussi invisibles, impalpables et inventés…

La découverte que la terre n’était pas le centre du monde, que le soleil ne l’était pas plus, et que notre univers tout comme notre galaxie ne le sont pas… n’a strictement rien changé de nos vies sur notre planète terre, même pas les croyances religieuses, tout au plus a t’on ainsi alimenté des savants qui ont utilisé les “découvertes” pour créer des armes capables de faire exploser notre univers…

De plus, a constater combien de milliers de milliards sont dépensés sur ces recherches aléatoires qui de toutes façons ne changeront strictement rien à notre monde, j’ose prétendre que c’est devenu un “système” destiné à tourner fou en enrichissant divers plus malins dans ce qui n’est qu’une industrie…

Merci à: gatsbyonline

À bâtons rompus_Les détrangers

11 Jun

564203057

En France, en droit du travail, un contrat à durée déterminée (CDD) de droit privé (pour la fonction publique les CDD sont de droit public) est un contrat de travail pour lequel un employeur (société, entreprise) peut recruter directement un salarié pour une durée déterminée, car la cause de cette détermination, de la date ou l’échéance, de fin de contrat est prévue explicitement par le Code du travail.  Wikipedia

Les mexicains viennent travailler au Québec avec un CDD dépendamment des choux, des navets, de la laitue romaine… Désormais, en France, au Canada, et dans un pays pas loin de chez-vous, nous travaillerons tous en CDD, selon les navets élus. Nous serons tous « à la pige »… L’économie a aussi sa valse météorologique: d’une élégance s’apparentant la danse transcendante d’une abeille cherchant une fleur pour le nourrir. Il ne restera que le chiendent…

On s’est fait plumés comme des dindes… Et avec les plumes qui nous restent, on s’ouvre un blog, ou on s’amuse à détresser la grande folie mondiale des singes à mallettes. Pendant qu’on trouve trois vérités, on nous bâtit 1000 mensonges. Alors, ce sont des bâtisseurs… On se le fait dire. Goebbels avait ses slogans et il était cru. Cru c’es Sushi sous ça!. Cuit, ce serait mieux. Mais qui donc est prêt à faire flamber un « géant » à la joue luisante de banquier? Ou un de ces grand jours de paris de pétrole?

Non, ce n’est pas l’heure. On n’est pas encore assez à bout. On l’est, mais on a tendance à croire en la bonté et à la bonne foi des dirigeants dirigés.  À force de faire le saint pour son pays, on est crucifié. On est tous des Jésus! Mais on nous habille bien, et on nous vend des maisons 5 fois le prix de leur valeur réelle. Le marché ne nous fait pas marcher, il nous fait courir.

Marathon donc! C’est si beau d’être en forme, le matin, suintant dans son auto-mobile pour aller jouer dans une cage dorée, la poupoule qui donne ses œufs sans faire de bruit ni de poule à travers les nids de poules de la rue Cancrelats.

On aura tous le nom d’un mot de passe: CDD: matricule 236-1BZ*.

Slowly but surely! Lentement mais sûrement.  Poussé à pas de loup par les loups de tous les loups.

On est maintenant des itinérants en  puissance impuissance.   Tu t’achètes une nouvelle maison? … Tu ne pends pas la crémaillère mais un banquier gélatiné du cerveau et de l’âme. Un de ces âpres religiosé à la saveur du 21 e siècle. Un nègre à chemise blanche comme la robe de Marie. La mère de j’ai su…

C’est l’avenir! Mais c’est le présent. Le présent  « cadeau ».

Nos maisons seront sans doute toutes mobiles. On rencontrera des gens. On se fera des amis de 15 minutes. Andy Warhol l’aurait dit…  Facebook ou Walmart…

Demain, c’est vraiment beau! Dommage que je sois né hier. J’ai tout raté. J’ai raté mon audition à  » The  Voice », ou La Voix au Québec. À voir tout ce monde chanter et rêver, il semble que personne ne veut plus semer de carottes. Ni planter de choux. On veut être adulés… Et sans efforts… Comme les oiselets qui chantent le matin près de ma maison en hurlant qu’ils ont faim. Ils volent les vers de mon jardin, mais pas ceux des poèmes…

« Meursault, pour moi, n’est donc pas une épave, mais un homme pauvre et nu, amoureux du soleil qui ne laisse pas d’ombres. Loin qu’il soit privé de toute sensibilité, une passion profonde parce que tenace, l’anime : la passion de l’absolu et de la vérité. Il s’agit d’une vérité encore négative, la vérité d’être et de sentir, mais sans laquelle nulle conquête sur soi et sur le monde ne sera jamais possible. »

Il est vrai que lorsque les robots auront pris notre place, on aura tout le loisir de chanter sous la douche froide d’un monde étrange. La « voix » éteinte par cette nouvelle ère de ce monde qui parle et s’exprime, se reconnaissent sans vraiment se connaître.  Un monde ou on sera des détrangers : on accepte de se laisser mourir pour le mensonge. Camus a sculpté un Meursault qui acceptait de « mourir pour la vérité ». Nous voilà dans un monde où l’on force tout le monde à vivre…

Merci à : Gaëtan Pelletier